Site Web de l’AMAP CHAMPS LIBRES

Par défaut

Bonjour, bienvenue sur le blog de l’AMAP Champs Libres de Fontenay sous bois. Ce blog est actuellement en sommeil. Nous vous invitons à aller voir sur le site web de l’amap où vous pourrez y trouver toutes les dernières informations à jour. C’est par ici => http://amapchampslibres.fr/

A bientôt !

Bientôt les vacances

Par défaut

Côté ferme

Après un bon arrosage vendredi afin de rendre la terre plus meuble, 6 personnes se sont attaquées aujourd’hui aux mauvaises herbes des oignons bulbilles :

 

IMG_1475

  • 3 amapiens de Montreuil,
  • 1 de Fontenay
  • Le frère de Clément Damien, et sa femme Aurelia

Il y avait beaucoup à faire. Ils ont pu apprécier pour le repas en prime groseilles et framboises ramassées à la ferme.
IMG_1479

Stella était là par la pensée, car appelée par la fête de son école… Journée travaillée obligatoire.

Mais le spectacle des élèves c est toujours un moment sympa… Quand c est fini 😃.


Côté régional

Les nouvelles sont mitigées :

La Conseil régional Île-de-France a récemment voter la réduction des financements attribués à l’agriculture biologique locale francilienne. Résultats des tractations : -17 % pour le Réseau des AMAP IDF, -32 % pour les Champs des Possibles et… – 100 % pour Terre de Liens IDF entre 2016 et 2017. Pire : aucun signal positif n’est donné quant à l’année 2018 où seul le Réseau des AMAP s’est vu octroyer une bien maigre subvention, en baisse par rapport à 2017.

Le lien complet ici.

Vous retrouverez aussi la newsletter du Réseau ici.

 

Notre AMAP est à l’honneur via un article reprenant la Conférence que nous avons participé à organiser avec Bernard Vincent, Terre de Liens et Bulles de Vie, et via un portrait d’amapien, où vous reconnaîtrez notre référente farine.

 


A Fontenay, mais en dehors du mouvement des AMAP

La ville accompagne le lancement de la plate-forme MyTroc , nouvel outil numérique dédié à la citoyenneté où tout peut s’échanger : biens, services, prêts.

https://mytroc.fr/communaute/fontenay-sous-bois/

Apres le petit, le grand

Par défaut

Bonsoir à tous,

Nous nous retrouvons mercredi pour la distribution de farine. Ce mois ci dans le contrat tour de meule, vous aurez du grand épeautre type 80. Le grand épeautre est une céréale cousine du blé cultivée depuis le moyen âge. Abandonné par l’agriculture conventionnelle pour son rendement plus faible que le blé, le grand épeautre convient bien aux cultures bio car il est naturellement résistant aux maladies et n’est pas très gourmand en azote.

Côté nutritionnel vous allez encore régaler votre corps : C’est simple, il renferme tous les sels minéraux et particulièrement du magnésium, les 8 acides aminés essentiels et est plus digeste que le blé. Si avec ça vous n’êtes pas beau sur la plage cet été je ne sais plus quoi faire !

En cuisine, pas de conseils particuliers vous pouvez l’utiliser comme de la farine de blé. Il convient très bien aux pâtisseries et cette variété est aussi assez facilement panifiable.

Dans les champs, nous entrons dans la dernière ligne droite avant la moisson. Quelques photos prisent sur le vif :

 

20170529_094724-EFFECTS

Les coquelicots se plaisent bien dans le blé !

 

20170612_100141

les lentilles fleurissent

A mercredi !

G.A.F

 

 

 

7500 ans avant JC…

Par défaut

Bonjour à tous,

Dans le contrat tour de meule ce mois ci, vous découvrirez la farine de Petit épeautre. Appelée aussi Engrain, cette graminée est cultivée depuis 7500 ans avant JC et n’a jamais intéressée les généticiens et les grands semenciers, nous sommes donc en présence d’une relique digne d’un bon Indiana Jones ! Nous semons le petit épeautre à l’automne au même moment que le blé pour une récolte plutôt en fin de moisson. C’est une céréale à faible rendement mais qui arrive à tirer son épingle du jeu dans des terres pauvres.

PetitEpeautre02

Côté meunerie, la farine de petit épeautre n’est pas une mince affaire car il faut dans un premier temps décortiquer le grain, comme pour les grands épeautre, avec la difficulté supplémentaire liée à la petite taille des grains, c’est donc une tâche très chronophage…

brut_et_decortique_dans_les_mains1web-120c9

En revanche, ça vaut le coup d’être patient car le goût et la douceur du petit épeautre est très agréable en bouche. Personnellement, je l’utilise principalement pour réaliser des sauces béchamel, des crêpes et des gâteaux. Sa très faible teneur en gluten rend assez difficile la réalisation de pains. Pour les pâtes à tarte, le goût et la texture est très agréable, il faut juste doser l’eau avec parcimonie car ça « colle » très vite. Bref, vous allez vous faire peur au début mais vous allez vous régaler, vous me raconterez !

Sinon, pour faire suite à l’article du mois dernier quelques photos de l’évolution :

En 1 mois les blés ont pris environ 15 cm et nous trouvons maintenant facilement l’épis dans la tige. Les cultures on souffert du manque d’eau et souffrent d’un manque d’azote. Pour nous ce n’est pas la très grosse inquiétude car nous préférons perdre un peu de rendement à cause de cette carence mais avoir une bonne assise protéique pour la panification de la farine. Par contre, on ne cracherait pas sur un petit coup de pouce météorologique… On verra si la météo de mai fait ce qu’il nous plaît !

A mercredi,

G.A.F

Fanes de navets en accompagnement

Par défaut

 

IMG_3217 (1)

Bonjour à tous

Cette semaine je vais essayer de faire une recette avec les fanes de navets. C’est, je pense, un véritable challenge. Non ! Je ne vais pas faire dans la facilité en noyant ça dans une soupe, mais au contraire les laisser à la vue des enfants. Je vais donc cuisiner ces fanes en accompagnement d’un simple poisson pané.

(Les fanes de navets, 4 ou 5  gousses d’ail, huile d’olive, sel, poivre)

 

Il faut laver les fanes de navets et enlever la grosse nervure centrale. Prendre une poêle, y mettre de l’huile d’olive, faire chauffer un peu, mettre les fanes et les gousses d’ail. Faire cuire à feu doux pour que l’ail cuise mais ne brunisse pas trop. Une fois l’ail cuit, l’écraser à la fourchette. Saler et poivrer selon les goûts.

Servir comme accompagnement.

IMG_3221

Nous les adultes avons adorés et nous nous sommes resservis, les enfants en ont mangé mais pas repris. Voilà !! A vous de tester et de nous faire les retours.