Allocution du Président de l’AMAP

Par défaut

Chères Amapiennes, chers Amapiens,

comme probablement vous savez déjà, Lucile ne fait plus partie du Conseil d’administration d’AMAP Champs Libres. Elle a aussi laissé la charge de président de l’association. Lors de la dernière réunion du CA, s’est donc posée la question de qui allait être son successeur. Sur suggestion de Lucile même, mon nom a été proposé. Me voilà donc prendre sa place comme représentant de notre AMAP. En remerciant Lucile pour le travail accompli ces années, je tenais à faire une annonce officielle par les pages du blog.

C’est une responsabilité que j’accepte, en sachant qu’un grand boulot de rattrapage attend moi et les personnes qui vont intégrer le CA : Wilfried, Marie, Maïlys et Patrick, sans compter Odile et Nicolas qui cette année encore feront partie du CA. Nous sommes tou(te)s jeun(e)s (presque), et nous portons en dote un grand enthousiasme, des histoires personnelles différentes et des capacités qui sont propres à chacun(e). Bien évidemment, nous avons aussi des différences qui, j’en suis sûr, seront une richesse pour l’AMAP. Il y aura probablement des changements pour rendre plus simple la vie à ceux qui gèrent les formalités administratives, et à la vie de l’AMAP tout simplement.

Parmi les premières choses qu’on va mettre en place, il y aura un système d’inscription en ligne pour les distributions. Vous le trouverez déjà actif sur le menu ici à votre droite. On l’a pensé pour avoir une meilleure gestion des inscriptions et une visibilité accrue des listes. Le souci en fait est que beaucoup de personnes ne sont pas en mesure de participer à la distribution à cause de leurs horaires très contraignants. En revanche, ils peuvent prévoir des disponibilités lors des vacances scolaires, mais ils ont besoin de pouvoir réserver leur place à l’avance. Il sera aussi plus facile, en cas de doute, consulter la liste sur le blog si, comme moi, vous oubliez toujours si vous êtes inscrit(e)s. Nous réfléchissons aussi à la possibilité d’envoyer un mail de rappel pour les personnes inscrites. Un autre post vous expliquera comment vous inscrire.

Le blog aussi changera beaucoup de choses, à partir de l’apparence. Ce sera un travail long, qui devra permettre au blog d’être encore plus efficace pour la visibilité d’AMAP Champs Libres.

D’autres changements verront le jour en cours de route, d’autres seront proposés aussi les mois suivants, mais soyez sûr que vous serez tenus au courant.

Cette saison nous avons eu beaucoup de nouveaux adhérents ; c’est un rechange graduel qui se fait, et qui a une grande portée. Les anciens partent, et le fait d’avoir de nouvelles personnes qui se regroupent autour d’un principe, celui de consommer autrement, revêt une grande importance. Cela témoigne combien est nécessaire l’accessibilité à des produits biologiques, et il montre bien l’envie grandissante d’une agriculture durable. De plus, cette année notre AMAP s’est élargie : Clément sert plus de paniers que la saison passée et le collectif fruit avec Bernard nous a rejoints.

Venons donc aux engagements en tant que président pour la saison :

Moi président de l’AMAP, je ferai en sorte que mon comportement soit en chaque instant exemplaire.

Moi président de l’AMAP, j’engagerai de grands débats, on a évoqué celui du panais, et il est légitime qu’il puisse y avoir sur ces questions-là de grands débats citoyens.

Moi président de l’AMAP, j’essaierai d’avoir de la hauteur de vue, pour fixer les grandes orientations, les grandes impulsions, mais en même temps je ne m’occuperai pas de tout, et j’aurai toujours le souci de la proximité avec les amapiens.

Mmhh… je crois que ces promesses ne sont pas trop originales.

Je propose donc un contrat avec les amapiens, et je vous promets un million de nouveaux adhérents.

Mmhh… cela aussi a été dit.

Je crois que je vais me contenter d’un programme moins ambitieux.

  • Qu’en pensez-vous de continuer à apporter notre soutien à Clément et Bernard en participant aux distributions et aux journées à la ferme ?
  • Qu’est-ce que vous en pensez donc de participer à nouveau à la fête de la Madelon ?

Ce sont des propos bien plus réalistes, n’est-ce pas ?

Une chose surtout est importante : qu’il soit toujours clair l’esprit de l’association : on l’a déjà dit à différents moments : faire partie d’une AMAP ne signifie pas seulement faire des « courses » intelligentes, nous ne sommes pas un supermarché où prendre des légumes un jour par semaine. Nous sommes aussi ça, car le choix de consommer des produits bio de saison à km0 est un geste chargé de sens.

Mais quand nous avons décidé d’adhérer à l’AMAP, nous avons surtout décidé de nous engager à côté d’un maraicher et de sa famille, de le soutenir dans les aléas liés à une activité si délicate comme la production de nourriture. Surtout, nous voulons être une claire démonstration qu’une économie différente est possible ; une économie basée sur la solidarité entre les personnes qui participent à ce « processus ». Une économie surtout qui ne doit pas être ou rester une niche pour quelques heureux qui ont la chance d’en faire partie, mais un vrai modèle qui puisse se répandre sur une échelle plus large et faire participer idéalement tout le monde. Dans cette optique, tout adhérent porte en soi cet « espoir » et accepte d’être porteur de ces valeurs.

D’où le fait d’aider à la ferme et de participer activement aux distributions selon un « cahier de charges » qu’on a hérité du passé, mais qui est exactement le reflet de cet esprit. Ne voyez donc pas ces engagements comme des contraintes auxquelles il faut se soumettre le long de l’année, considérez-les plutôt comme la richesse de notre association, des occasions qui nous permettent de découvrir d’autres choses à travers les visites à la ferme. Ils nous permettent de socialiser et de rencontrer des gens sympas les mercredis ou à la ferme, où nous nous croisons avec « nos cousins » de l’AMAP de Montreuil approvisionnés toujours par Clément.

Parce que j’ose affirmer une chose sans crainte d’être démenti : à l’AMAP, nous sommes tou(te)s sympas ! Profitons donc de cette charge d’humanité pour oublier les problèmes au boulot.

Sortons du syndrome « queue à la boulangerie » où tout le monde se met en file, en attente de sa « baguette-panier », sans parler avec ses voisins.

Sortons de la routine métro-boulot-poireaux.

Nous avons ainsi pensé d’organiser des petits évènements, comme des soupes-apéros pour rendre plus conviviaux les moments de la distribution. Mais le fait de participer à une AMAP ne s’arrête pas là, l’AMAP en fait peut être tout ce que nous voulons. Il suffit d’avoir l’imagination et l’envie. Partagez donc vos idées, votre enthousiasme.

Pourquoi se contenter d’une pomme quand on peut croquer la Lune?

Créer c'est croquer la Lune

En vous rappelant que ce mercredi 17 nous avons eu la dernière distribution de l’année, je vous donne donc rendez-vous le mercredi 7 janvier pour la première distribution de 2015, et je vous souhaite mes meilleurs vœux pour de joyeuses fêtes.

Gianni

Publicités

"

  1. Très beau discours qui rappelle les valeurs de l’esprit des fondateurs de l’AMAP Champs libres ! Merci de ton engagement et à chacun de nous de tenir le nôtre….
    Monique

Laissez un commentaire...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s