… et si on mettait du café dans nos paniers? – 2

Par défaut

Bonjour, comme beaucoup d’entre vous l’ont remarqué, nous avons rencontré mercredi dernier Varma, de l’association Solidaile pour étudier la possibilité d’entreprendre un partenariat avec l’association de producteurs « Café Yanesha Ashaninka Quechuas de Alto Puruz » (CYAAAP) au Pérou.

Les raisons

Nous croyons à l’intérêt de cette démarche, car elle est conforme à l’esprit de l’AMAP. C’est une production bio, certifiée par Biolatina, l’organisme de certification latino-américaine. La relation directe entre producteur et consommateur est maintenue, car la responsable de l’association péruvienne est censée venir rencontrer les AMAP qui se sont engagées. La vente en passant par les AMAP permettra la stabilisation des revenus pour les paysans en leur assurant un maximum de recettes ; Solidaile a assumé en fait de financer à un taux zéro l’association, et une fois déduits les frais de transport, de torréfaction et de gestion, la partie restant sera complètement destinée aux paysans sans le paiement d’aucun intermédiaire.

Les hics

Il ne s’agit pas de cacher néanmoins les doutes que cette initiative peut engendrer. Il s’agit de café, qui n’est pas un produit local et à km0. Malgré cela, nous en consommons tous, d’où l’idée d’en avoir selon des critères compatibles avec l’esprit de l’AMAP.

Nous avons ainsi cherché à sonder l’intérêt de Bulles de Vie qui est maintenant en contact avec l’association Solidaile.

Pourtant, il n’est pas utile d’avoir deux associations (BdV et nous) qui proposent la même chose. Pour cette raison, nous voulons accorder la priorité de la démarche à Bulles de Vie. Si notre chère épicerie veut se lancer, nous pourrons trouver le café de l’association péruvienne dans leurs rayons. En revanche, si Bulles de Vie n’a pas la possibilité de concrétiser le partenariat, alors nous, en tant qu’AMAP, pourrons prendre le relais, le souci étant de soutenir le projet et de ne pas se marcher sur les pieds entre les différents acteurs locaux de Fontenay.

En pratique 

Comme nous l’avons expliqué mercredi lors de la distribution, tous ceux qui le souhaitent peuvent commander 1 lot, un lot étant composé de 2 paquets de 250gr. Le prix du lot est de 7€, soit 3,5€ par paquet. Le café peut être moulu ou en grains, selon vos souhaits.

Il s’agit d’une commande de preuve, en vue de tester le café et la relation avec Solidaile ainsi qu’avec les producteurs. Le café ne sera disponible qu’à la mi-septembre.

Mercredi prochain 24 juin, AMAP Champs Libres va récolter l’argent de tous ceux qui sont souhaitent avoir du café pour passer ensuite la commande. Cela permettra d’éviter les demandes individuelles et de traiter de manière plus simple et rapide la commande.

Ceux qui le souhaitent donc peuvent venir avec de l’argent en liquide de préférence. Nous ne prenons pas la CB 😉

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous écrire

Publicités

Une réponse "

Laissez un commentaire...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s