Sauvons la bio en Ile de France !

Par défaut

sauvons-la-bio-en-ile-de-france

Alors que les consommateurs plébiscitent les aliments issus de l’agriculture biologique, que le nombre de paysans optant pour la bio n’a jamais été aussi important, la région Île-de France semble prête à diminuer les subventions accordées aux structures œuvrant à la réussite de cette transition agricole et alimentaire urgente et nécessaire !


Au lendemain des élections régionales, plusieurs présidents de région (Rhône-Alpes-Auvergne, Hauts de France, PACA…) ont décidé une nette diminution voire un arrêt du financement des dispositifs de soutien et de développement de l’agriculture biologique et paysanne.

En Île-de-France, la présidente de région, Valérie Pécresse, malgré ses promesses de campagne, semble privilégier une agriculture productiviste au détriment du développement tant attendu de la bio. Le budget régional sera débattu à la mi-décembre 2016 et voté à la mi-janvier 2017.

Nous n’avons que quelques semaines pour la faire changer d’avis !

signez-la-petition


Près de de 60 % des franciliens consomment régulièrement bio et 88 % des parents souhaitent du bio dans les cantines pour leurs enfants (sondage CSA 2015). Pourtant la surface consacrée à l’agriculture biologique en Ile-de-France reste trois fois moindre que dans le reste de la France (2 % contre 6 % en moyenne nationale).

La région Ile-de-France représente pourtant un potentiel important car la moitié de la superficie de la région est constituée de terres agricoles avec plus de 5 000 exploitations réparties  sur  569 000 ha.

Mais depuis 30 ans l’artificialisation et la concentration des terres agricoles ainsi que la monoculture ont provoqué des changements importants avec notamment la disparition de 70 % des éleveurs, 90 % des maraîchers et 90 % des arboriculteurs. La surface agricole a été réduite de près de 20% et le nombre d’exploitations a baissé de 60%.

Il y a donc urgence à agir pour enrayer ce phénomène, d’autant que l’impact de l’agriculture industrielle sur l’environnement et la santé est préoccupant.

Le pôle Abiosol créé en 2009 regroupant le Groupement des Agriculteurs Biologique d’Ile de France, le réseau des AMAP IdF et Terre de Liens IdF œuvre pour accompagner les porteurs de projets, faciliter l’installation de nouveaux paysans bio et leur trouver des  marchés rémunérateurs en circuit courts avec des résultats extrêmement encourageants.


Nous demandons donc à la Présidente de la région :

  • le maintien et l’augmentation du financement aux dispositifs existants de développement de l’agriculture biologique et paysanne dont le pôle Abiosol;
  • le respect du plan bio Etat-région 2014-2020 dont l’objectif était de tripler la surface bio d’ici 2020. -l’augmentation globale du financement consacré à l’agriculture biologique notamment pour accélérer les conversions et aider à l’installation de nouveaux agriculteurs en bio;
  • l’ouverture des instances de gouvernance agricole aux acteurs de l’agriculture bio, paysanne et citoyenne;
  • la transparence sur l’affectation des terres agricoles;
  • l’arrêt de l’artificialisation des terres agricoles.

 

Publicités

Laissez un commentaire...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s