Archives d’Auteur: lafermeduchaillois

Oyez Oyez

Par défaut

Bonjour à tous,

 

Demain c’est farine ! Comme les fêtes ne sont plus très loin, j’ai mis de la farine T65 pour le contrat tour de meule, histoire que vous fassiez de bon gââââteaux ! Je vous laisse rechercher dans les posts précédents les atouts de cette farine.

Sinon étant donné la forte humidité ambiante, je vous conseille vivement de venir chercher votre farine demain soir. Pour ceux qui ne peuvent pas, nous la laisserons comme d’habitude dans la caisse en plastique.  

Enfin, plutôt que de vous envoyer des photos de notre campagne brumeuse, je vous vous mets si dessous 2 recettes de petits biscuits de noël. Ces recettes allemandes ont étés traduites pour vous par une amapienne ! Les recettes sont avec de la farine d’épeautre mais vous pouvez les essayer avec d’autres farines.

Biscuits épeautre- noisettes
100g de noisettes en poudre
1 gousse de vanille
125 g de farine d’épeautre
100g de beurre ou margarine
40 g de sucre brun/ cassonade
1 cuillère à thé de cannelle en poudre
1 c à thé de gingembre en poudre
pour le glaçage
40 g de sucre glace
1/2 c à soupe de jus de citron
35 noisettes
1. Faire légèrement griller la poudre de noisettes dans une poêle et laisser refroidir.
2. Mélanger les noisettes et les autres ingrédients jusqu’à obtenir une pâte homogène. Former 2 pâtons et
mettre au frais pendant 1 heure.
3. Préchauffer le four à 180°, gaz niveau 3.
4. Aplatir les pâtons et former des petits carrés de 3 cm de long. Déposer sur une plaque recouverte de
papier sulfurisé. Faire cuire environ 12 minutes, laisser refroidir.
5. Préparer le glaçage, en recouvrir à moitié les bâtonnets et y déposer une noisette pour la décoration.
On obtient environ 25 biscuits.

Coeurs de noisettes fourrés
100 g de poudre de noix
1 gousse de vanille
125 g de farine d’épeautre
100g de beurre ou margarine
40 g de sucre brun
1 c à soupe de liqueur de café ou sirop de noisette
100 g de gelée de framboises
sucre glace
1. Faire légèrement griller les noix dans une poêle et laisser refroidir. Découper la gousse et en gratter la
vanille.
2. Mélanger les noix, la vanille, la farine, le beurre/margarine, le sucre et la liqueur pour obtenir une pâte
homogène. La mettre au frais pendant au moins 1 heure.
3. Préchauffer le four à 180°
4. Aplatir la pâte à l’aide d’un rouleau à pâtisserie (environ 3 mm). Avec des emporte-pièces en forme de
coeur, découper 50 pièces et les déposer sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisé. Cuire
environ 12 minutes.
5. Faire chauffer la gelée, s’en servir pour recouvrir la moitié des cœurs. Recouvrir d’un 2e cœur puis
saupoudrer d’un peu de sucre glace pour faire joli.

Bises du chaillois

Publicités

Demain, c’est farine !

Par défaut

Bonjour à tous,

Nous nous retrouvons demain soir autour de la farine. Pour le contrat tour de meule, ce mois ci ce sera de la farine de blé T110. C’est donc de la farine complète. Je vous conseille de l’utiliser principalement en pâte à tarte / quiches, cela donnera plus de croustillant à vos pâte qu’avec de la farine blanche et un goût plus prononcé. Vous pouvez aussi, bien sûr, faire du pain avec.

Côté champs, nous devrions récolter le sarrasin cette semaine. Malgré une floraison magnifique et 85 ruches qui encerclaient les champs, des chaleurs trop forte ont empêché une bonne fécondation. Du coup le rendement ne sera pas au rdv, mais nous devrions quand même réussir à récolter de quoi vous concocter quelques galettes…

Sinon, c’est aussi la période à laquelle nous faisons les semis de blé, petit épeautre, … Pour le moment, nous ne nous pressons pas, les températures très douces plaisent bien aux pucerons et autres parasites. Nous devrions attaquer en fin de semaine avec les températures qui baissent.

Pour finir, une petite recette de saison. Vous pouvez essayer avec la farine complète, mais je vous conseille quand même d’utiliser un reste de farine T80 ou T65 (peu importe la céréale).

Cake au potimarron, raisins et amandes,

façon carrot cake

Ingrédients pour un grand moule à cake de longueur 28 cm,
largeur 10 cm et hauteur 7cm
– 250 g de potimarron râpé (environ 1 demi-potimarron)
– 225 g de farine
– 1 cuil. à café de levure chimique
– 1 cuil. à café rase de de cannelle moulue
– 1 cuil. à café rase de gingembre moulu
– 150 g de sucre de canne brun non raffiné
– 25 g de sucre
– 60 g d’amandes concassées ou d’amandes en bâtonnets
– 75 g de raisins secs
– 15 cl d’huile de tournesol
– 3 œufs
– Un peu d’amandes concassées et de cassonade pour le
dessus du gâteau
Préchauffez votre four à 165 °C et huilez votre moule à cake.
Dans un grand bol, mélangez la farine, la levure, les épices, les
sucres, le potimarron râpé, les raisins et les amandes.
Dans un autre bol, de préférence à bac verseur, battez les œufs au fouet, ajoutez l’huile petit à petit, tout en continuant à battre.
Versez sur le premier mélange et mélangez à l’aide d’une cuil- lère en bois, jusqu’à ce que l’on ne voit plus la farine.
Versez dans le moule à cake huilé, parsemez la surface du cake
avec des amandes et de cassonade et enfournez pour 50 min- utes à une heure.
Vérifiez la cuisson en plantant une lame de couteau au centre du gâteau, elle doit ressortie sèche.
Attendez 15 minutes puis démoulez le gâteau sur une grille.

 

Qui nous en fait à déguster pendant la distrib demain soir ?

La fin d’un tour

Par défaut

Bonsoir à tous,

Nous nous retrouvons demain soir pour la dernière distrib de ce contrat. Pour ceux qui ne l’aurais pas déjà fait, pensez à apporter votre nouveau contrat et votre chéquier demain soir…

Pour finir ce premier tour de meule, je vous ai gardé une de mes farine préférée : L’épeautre oberkulmer. il s’agit une variété ancienne de grand épeautre qui n ‘a pas été hybridée avec du blé. Outre ses qualités gustative, la non hybridation de cet épeautre lui permet d’avoir une faible teneur en gluten et de bénéficier pleinement de tous les atouts nutritionnels de l’épeautre évoqués lors d’un précédent post 😉

Côté cuisine, je l’utilise beaucoup en pâtisserie, crêpes,… Pour le pain, c’est excellent mais un peu plus difficile à travailler qu’une farine de blé : La pate aura tendance à s’étaler a cause du manque de gluten.

Quelques nouvelles de la meunerie :

J ai commencé le mois dernier à écraser la récolte de blé de l’année. Notre boulanger est très content de la qualité de la farine et du pain qu’il réalise avec ! C’est une bonne nouvelle car c’est notre testeur référent !

En revanche, nous avons beaucoup de grains échaudé dans notre mélange : Ce sont des grains qui n’ont pas eu un développement normal à cause du gros coup de chaud de juin. La conséquence est qu’il n’y a pas de farine  dans ces grains, ce qui baisse fortement le taux d’extraction de farine (environ 20% de moins que l’année dernière). Afin de maximiser l’extraction de farine, je remouille le grain la veille afin de faire remonter le taux d’humidité. Ceci facilite la séparation du tégument (l’enveloppe du grain) et de l’amande. C’est une pratique habituelle en meunerie que je m’étais économisé jusqu’ici  pour éviter une manutention supplémentaire.

Autre mauvaise nouvelle, j’ai oublié un soir de remettre le petit ressort qui déclenche l’arrêt du moulin une fois qu’il n’y a plus de grain à moudre. Du coup la meule a tourné sur elle même une bonne partie de la nuit et l’a endommagée. Nous devrons sûrement faire retailler la pierre prématurément… mais ça n’empêche pas le moulin de fonctionner.

On se voit demain soir pour discuter de tout cela ensemble !

Geoffroy

La farine fait son retour

Par défaut

Bonjour à tous,

Après une la pause « moisson », il est temps de se retrouver autour de la farine ce mercredi.

Pour le contrat tour de meule, ce mois ci ce sera de la farine de blé T65. Il s’agit de la farine la plus blanche que nous produisons à la ferme. Généralement, elle fait le bonheur des pâtissiers et des pizzaiolo…

Côté champs, nous avons donc fait la moisson, qui s’est plutôt bien passée, ayant étés épargnés par les ennuis mécaniques et autres aléas nous avions donc terminé le 21 juillet, première fois en 20 ans que la moisson se termine si tôt !

Bon la météo ayant joué avec nos nerfs juste avant la moisson (110 mm de pluie en 1 semaine), certaines variétés de blés commençaient à germer sur pieds. Il a donc fallu récolter au plus vite par peur d’une nouvelle pluie qui aurait fortement impactée la qualité de la récolte. Le bilan de la récolte est bon en quantité, la qualité boulangère est un peu moins bonne que l’année dernière mais elle reste très correcte.

Sinon, pour ceux qui n’aurait pas vu/lu mon précédent message, nous vous attendons samedi pour faire la fête à la ferme. Ceux qui le souhaitent peuvent planter la tente pour la nuit dans le champs. Une super occasion de voir le moulin de plus près, de découvrir la ferme et ses habitants 😉 Pour  le programme des festivités allez faire un tour ici

En s’en reparle demain,

Bonne soirée

Une fête peut en cacher une autre…

Par défaut

Bonjour à tous,

Si vous n’êtes pas encore abonné à la newsletter de la ferme du chaillois, vous avez loupé l’info : On vous attend à la ferme les 26/27 août pour fêter les 10 ans du maraichage et de la conversion en bio de la ferme !

Une occasion en or de découvrir la ferme, le moulin et de planter une dernière fois la tente avant la rentrée.

Pour en savoir plus c’est ici : http://chaillois.fr/le-mot-du-moment/

Pour recevoir des nouvelles de la ferme de temps en temps, inscrivez vous à la newsletter directement sur le site.

D’ici là nous nous retrouvons le 23 autour de la farine.

A bientôt,

G.A.F