Mercredi c’est farine !

Par défaut

Bonjour à tous,

Ce mois ci, dans le contrat tour de meule, un classique : La farine de blé Type 80.

La mouture T80 est sans doute la plus intéressante d’un point de vue nutritif / digestion : Pas trop raffinée, elle conserve une grande partie des nutriments sans être trop abrasive pour notre appareil digestif puisqu’elle est débarrassée d’une partie du son.

Coté cuisine, vous pouvez tout faire avec cette farine : gâteaux, crêpes, et pour ceux qui ont envie de se lancer dans la confection du pain, cela vous fera un pain type pain de campagne.

Dans les champs le printemps est bien là ! Nous avons semé notre blé de printemps (photo ci dessous) début mars puis les féveroles et les lentilles la semaine dernières.

ble de printemps

Pour la partie encore en conventionnel de la ferme, nous avons semé l’orge de printemps et les betteraves sucrières. En parallèle, nous avons désherbé mécaniquement avec notre bineuse (au 1er plan de la photo) et notre herse étrilles (au 2e plan) les blés semés a l’automne et les épeautres.

Sur ces dernières cultures, à ce stade les épis commencent tout juste à se former et à monter dans la plante… Affaire à suivre !

Bref, jusqu’ici tout va bien et si la météo reste clémente avec nous tout va pousser très vite !

A mercredi,

G.A.F

 

Distribution de farine

Par défaut

Amis de la paysannerie,

Pour cette première distribution du nouveau contrat farine, j’ai choisi de vous faire (re)découvrir la farine  de sarrasin.

Le sarrasin késako ???

Le sarrasin n’est pas une céréale comme peut l’être le blé ou l’épeautre (ne me demandez pas pourquoi on appelle ça du blé noir !). Il fait partie de la famille des polygonacées (comme la rhubarbe par exemple). Le cycle de la plante est  court, nous le semons au printemps pour une récolte à l’automne. Pour nous c’est une culture intéressante dans la rotation des parcelles par son aspect couvrant qui étouffe les vivaces et aussi car il rompt les cycles des parasites et adventices. On attend généralement que le sarrasin « gèle de peur » dixit mon papa pour le récolter. C’est une plante très gélive, qui se stoppe dés les premiers froids. Sans le froid pour l’arrêter, comme on peut le voir sur la photo, une plante peut avoir différents stade échelonnés : des fleurs et des grains à maturité… Le meilleurs moment pour la récolte n’est donc jamais évident à déterminer.

sarrasin

Bon et qu’est ce qu’on en fait de la farine ?!?

Déjà, le sarrasin c’est super bon pour la santé : Ca apporte plein d’acides aminées,  d’antioxydants, de cuivre, de magnésium,… Bon je vous déconseille la petite cuillère de farine au petit dej quand même, ca peut rendre aigri pour la journée.

En revanche, vous pouvez vous faire des super galettes, c’est vachement plus digeste que les crêpes et ca fait pas de grumeaux dans la pâte.

La recette facile :

330 g de farine + 75cl d’eau + 10g de sel + 1 œuf (les puristes n’en mettent pas… mais moi je trouve que ca donne une jolie couleur a la cuisson). Le secret pour pas que ca colle dans la poêle : Il faut qu’elle soit très chaude.

Sinon, c’est une farine qui se mélange bien avec d’autres, vous pouvez par exemple en mettre environ 20% dans vos pâte à tarte et même monter jusqu’à 50% dans vos recettes de petits sablés (à ajuster selon les goûts). Je crois même que votre référente farine a une super recette de blinis…

Bon appétit !

Baeckeoffe

Par défaut

baeckeoffe

Bonjour à tous

Ce week end est assez froid, et cela donne envie de rester chez soi et de se retrouver entre copains, histoire de manger quelque chose de chaud et de boire quelque chose de bon.

J’ai trouvé un plat assez chaleureux pour permettre d’inviter du monde.

Le Baeckeoffe. Le principe est assez simple, des légumes (racines et un poireaux) et 3 viandes, le tout arrosé d’un vin blanc qui va cuire au four un certain temps. Hmm j’en salive déjà.

Je prépare ce plat la veille :

(Au moins 2 carottes, 4 gousses d’ail, 1l de vin blanc (d’Alsace c’est mieux), 1 poireau, deux gros oignons, 500gr d’épaules d’agneau, 500gr d’épaule de porc, 500gr de jarret de bœuf, on peut rajouter un pied ou une queue de porc ; 1,5 kg de pomme de terre, j’ai aussi rajouté des panais, clou de girofle et feuille de laurier, sel, poivre)

La veille, couper les morceaux de viande en gros cubes, émincer poireau et carottes. Préparer la marinade en mélangeant le vin blanc et les aromates. Faire mariner la viande et les légumes pendant une nuit au minimum au frais.

Le lendemain :

Préchauffer le four à 180°C.

Pelez les pommes de terre. Coupez-les en fines rondelles. Pelez et ciselez également les oignons, mélangez-les aux pommes de terre. Egouttez la viande et récupérez le jus de la marinade en le filtrant.

Graissez un grand plat à baeckeoffe ou une grande cocotte en fonte, avec du saindoux (si vous avez, ailler le plat également.

Disposez-y une première couche de pommes de terre et d’oignons, carottes et poireau, salez et poivrez, puis mettre une couche de viandes. Continuez ainsi en alternant les couches de légumes et de viandes. Terminez par une couche de pommes de terre. Versez le jus de la marinade, il doit affleurer au niveau des pommes de terre du dessus. Si nécessaire, complétez avec un peu d’eau.

Couvrez le plat ou la cocotte et « lutez » les bords du plat en les enrobant de la pâte (farine et eau). Elle doit permettre de rendre le plat hermétique, et d’éviter toute sortie de vapeur. Enfournez dans le four préchauffé à 130.

Laissez cuire pendant environ 3 h30.

HMMMMMMMmmmmmm!!!!  (^_^)

Beignets sucrés de Potimaron

Par défaut

beignet-sucre

Bonjour à tous et Bonne année et heureuse année 2017.Avec plein de légumes, de recette et de Hmmmmm !!! (^_^)

En ce début d’année, après avoir fait ripaille, je regarde quelques courges que je n’ai pas encore consommé et … et … une envie d’enfants autour d’un super goûter m’assaille. Donc, pour commencer cette nouvelle année, je vous propose une recette douceur !! que les enfants et les adultes apprécieront : les beignets sucrés de potimaron

(200g de purée de potimaron (  cuit dans de l’eau et réduit en purée), 100 gr de farine, 1 sachet de levure, un jus de citron, 1 oeuf, 30 gr de sucre, 1/2 cc de sel)

Préparation :

Mettre la purée de potiron dans un grand saladier. Verser la farine peu à peu tout en mélangeant. Puis ajouter tous les autres ingrédients. Bien mélanger le tout. Ajouter la levure en dernier. Avant de terminer de mélanger

Recouvrir le saladier d’un torchon et laisser lever la pâte dans un endroit chaud . Laisser reposer pendant environ 2 heures. (ou pas 🙂  )
Au bout des 2 heures, la pâte a normalement doublé de volume.

Mélanger de nouveau la pâte à beignets. Faire chauffer l’huile de friture.

Prélever à l’aide de 1 cuillères à soupe, une portion de pâte puis la plonger dans l’huile bien chaude. Continuer ainsi jusqu’à épuisement de la pâte.

beignet-en-friture             beignet

Dans une grande assiette, mettre un peu de sucre glace. Selon les goûts vous pouvez aussi ajouter un peu de cannelle.

 Rouler chaque beignet dans le sucre et Hmmmmmmm
A vous…..
A consommer avec modération.

Poireaux à la façon Brasserie LIPP

Par défaut

poireaux

(euh la photo est ratée, désolée!)

Bonjour à tous.

Aujourd’hui je fais une recette facile, rapide et que les enfants adorent.

Oui, vous allez me dire que ce sont des poireaux à la vinaigrette !!!! C’est effectivement le cas. Mais la recette est légèrement modifiée et mes enfants préfèrent cette version. J’ai vue cette recette dans un reportage sur la Brasserie LIPP.

(vinaigre, moutarde à l’ancienne en grain, huile d’olive, poireaux, échalotes, 1 ou 2 œufs, sel)

  • Nettoyez les poireaux en les coupant dans la longueur afin de bien retirer toute la terre.
  • Coupez-les en tronçons de 15 à 20 centimètres, et constituez des petits paquets avec un ou deux poireaux que vous attachez avec de la ficelle de cuisine. Ils seront ainsi plus faciles à récupérer à la fin de la cuisson et garderont une forme bien « droite ».
  • Les faire cuire à l’eau bouillante salée pendant 20 a 30 mn.
  • Faites durcir un ou deux œufs selon leur taille.
  • Pendant ce temps, préparez dans un bol une vinaigrette avec une cuillère à soupe de moutarde en grains et une cuillère a café de vinaigre, puis ajoutez le sel et enfin l’huile d’olive.
  • Vous pouvez y émincer une échalote pour obtenir une sauce plus relevée.
  • Lorsque l’œuf est dur, faites-le refroidir quelques minutes et épluchez-le. Le coupez ou l’écrasez-le dans une assiette à l’aide d’une fourchette en mélangeant bien le jaune et le blanc. On obtient un « œuf mimosa ».
  • Disposez les poireaux dans une grande assiette ou un plat. Nappez-les abondamment de vinaigrette. Recouvrez-les de l’œuf mimosa et vous pouvez ajouter quelques croûtons.

Voilà, la famille est à table … dégustez !! (^_^)