Archives de Tag: ail

Remède contre le mal de gorge

Par défaut

Ça y est, l’hiver approche, les petits maux commencent à montrer leurs bout de leur nez, sur nos petits mômes. Alors moi, après mon remède anti-toux sèche de l’année dernière (radis noir) je vais vous parler de mon alicament préféré. L’AIL !!
En fait c’est mon fils qui devrait vous expliquer ce qu’il fait quand il a mal à la gorge.

«-Je prends un verre, on met de l’eau chaude, tu mets une gousse d’ail (coupée en 2 ou 3), je vais dans la salle de bain, je prends mon verre et je fais ça (il fait le geste de mettre dans la bouche) et je fais un gargarisme à l’ail. Et le tour est joué.
-Il faut avaler ?
– J’avale pas, c’est Hyper-mauvais !!
-Est ce que ça fonctionne ?
– Super bien !! Le soir ou le lendemain j’ai plus mal.»

Voilà nous vous avons donné notre petit truc d’hiver. Mais rassurez-vous, j’en ai plein d’autre.
il faut toujours avoir un peu d’ail chez soi, anti-tumeurs, antiparasites, antibiotique, et… non ! Pour les mauvaises langues pas « anti-amour » car il parait que ça augmente la libido, augmente la circulation sanguine et…. J’en garde pour la suite.

Mousseline de céleri rave à l’ail

Par défaut
Mousse de céleri rave

Mousse de céleri rave

Ah ! du céleri rave!

Je suis partie 2 semaines et je me retrouve avec une cargaison de céleri. Alors le céleri tiède en salade ça passe un peu, mais là les enfants saturent. Je vais donc essayer une purée, eux ils disent « mousseline de céleri rave à l’ail » avec un rôti de Porc. Je ne vous donne pas la recette du Rôti, sauf qu’il faudra garder un peu de jus. Voilà la recette de la « mousseline de céleri rave à l’ail »

(Céleri-rave, lait et/crème selon vos goûts, sel, ail ou aillet, échalote)

  • Éplucher puis tailler grossièrement le céleri rave. Éplucher puis émincer les échalotes, l’ail ou l’aillet et le couper un petit dé.
  • Dans une cocotte, faire suer les échalotes avec une pincée de sel fin, ajouter le céleri puis verser le lait à hauteur des légumes. Ajouter les gousses d’ail (ou l’aillet) écrasées puis mettre du poivre et du sel. Cuire environ 30 min à feu doux.
  • Égoutter le céleri puis le mixer avec le lait et/ou la crème liquide afin d’obtenir une fine purée (détendre la mousseline si nécessaire avec du jus de cuisson du rôti ou de toute autre viande).
  • Servir et déguster.

Le verdict: sans la viande mon fils m’a dit « je ne suis pas fan, mais ça se mange » , avec la viande et le jus , il n’a rien dit et a tout mangé.
A vos céleris !